les nouvelles technologies ont eu un retentissement observable sur la profession de chasseur de tetes, comme beaucoup d’autres emplois.

Concernant l’exercice de notre job, il nous rendu possible de gagner en rapidité, en fiabilité et en efficacité grâce aux progrès en ce qui concerne ce plan. Que ces dernières soient issues des réseaux sociaux du monde professionnel tels que viadeo ou Linkedin ou bien des sites d’emplois, on doit ces gains de productivité entre autres à l’élargissement et à l’amélioration des databases. Le passage au mode 2.0 a été le challenge relevé par la profession au début des années 2004, cependant c’est bel et bien les bases de données ainsi que leur connectivité avec la toile qui sont les constituants des réels enjeux des années 2014 en ce qui concerne une personne qui recrute. Sans la présence d’une base de données interne performante, travailler au sein de l’univers du recrutement il y a quelques années.

L’utilisation des outils numériques par l’ensemble des candidat(e)s ainsi que pour la la connectivité des candidatures se révèle être chaque jour plus plus aisée, ce qui, concernant un plan entièrement différent, s’identifie comme un autre point positif. Là où, il y a tout juste quelques années, nous recevions encore par courrier nombre de candidatures papier, de notre temps on ne reçoit que des candidatures sous format électronique. Cela favorise nettement le traitement et l’archivage, et je n’évoque même pas le bon impact en ce qui concerne l’environnement. L’unique outil récent ne parvenant pas à réellement trouver sa place dans le domaine du recrutement est le CV Vidéo en ayant pour cause la lourdeur de traitement qu’il génère en plus de la difficulté à en extraire rapidement les informations contenues. Le problème de l’universalité de l’outil est ainsi posée, en raison du fait qu’il est en l’état plutôt inexploitable dans le cas d’un recruteur, et il n’est pas toujours des plus adaptés pour les divers métiers.

Information potentiels conseil sponsorisée par evaluation competences ressources

A noter finalement que des moyens de communication de plus en plus fait pour le grand public, comme l’entretien en visioconférence via Icq, si on n’en cite que deux, rendent possibles aux recruteurs peuvent se permettre d’avancer de manière plus significative à l’intérieur du processus de recrutement avec des postulant(e)s résidant à une importante distance sans avoir à leur faire faire de déplacement.